Les projets du Projet en cours

Où en est le projet ?

Une nouvelle feuille de route a été définie le 1er décembre 2018. Elle propose de :

  • Relier le site de Corcelles au centre-ville de Dijon : travailler sur les mobilités et les moyens de transport, développer un sentier d’interprétation de la rue des Fleurs à Corcelles, développer les solidarités, inscrire le projet Corcelles dans la dynamique du projet associatif du Cercle, notamment à travers la fondation d’une école populaire de la Gastronomie locavore.
  • Développer les activités de loisirs et scolaires, les formations en jardinage écologique et apiculture, accompagner des projets éco-citoyens, des chantiers solidaires…
  • Continuer les aménagements respectueux de la nature : installer une éolienne, une spirale aromatique, des lieux de convivialité et de détente sur le site, réaménager la zone d’entrée du site et limiter les véhicules, récupérer l’eau de pluie sur tous les bâtiments, aménager les circulations, des toilettes sèches…
  • Relancer le projet d’aménagement d’une habitation permanente en éco-construction
  • Continuer le développement du Jardin en permaculture en envisageant la labellisation du site comme micro-ferme périurbaine multi-activités.
Groupe Permaculture

Il conçoit et met en œuvre le jardin maraîcher selon les principes de la permaculture (référent Pierre Lopez et Fabienne Lapiche-Jahouen)

  • La création de l’activité agro-écologique sur 1 ha en permaculture (depuis 2015, en cours)

Le jardin en permaculture sur sol vivant constitue l’un des projets « phares » du site. Il est conçu comme un moyen, pour l’association, de mettre en œuvre ses valeurs, réaliser concrètement la transition écologique à travers les trois aspects du développement durable : l’économique (embauche d’une personne prévue en 2019, si possible davantage), le social (inventer de nouveaux liens par la redécouverte de la nature et du jardinage) et l’environnemental (le respect de la biodiversité). C’est aussi un pari un peu fou, sur cette petite surface caillouteuse où l’eau est plutôt rare, d’envisager de produire suffisamment pour permettre de faire vivre une famille. En 2016, le jardin maraîcher est aménagé grâce à de nombreuses contributions, mais surtout le travail sans relâche de Pierre, à qui le démarrage du jardin a été confiée le temps de produire suffisamment pour pouvoir créer un emploi. Le jardin est productif depuis 2017 (30 paniers semaine), distribués sur précommande le vendredi soir au Cercle Laïque (rue des fleurs) et sur Corcelles (vendredi ou samedi).

  • Récupération de l’eau de pluie et irrigation du Jardin (projet en cours)

Le terrain sur lequel le jardin se déploie (son sol caillouteux peu profond) est à lui seul un challenge que l’association veut relever pour démontrer que, lorsque l’on a la volonté et que l’on aide la nature à produire, elle sait nous récompenser.
Pour les quelques 6 000 m² de culture envisagés et la bonne reprise des plantations d’arbres fruitiers, un système d’irrigation doit être créé. Une réserve d’eau de 200 m3 (10 m x 10 m x 2 m) sera donc implantée au milieu des jardins. Elle alimentera, par un système d’irrigation adapté, les parcelles sous abri et de plein champ (aspersion, goutte à goutte). La réserve sera elle-même alimentée, en partie, par les eaux de récupération provenant des toitures de trois bâtiments existants.

  • Réflexion sur le rôle, le fonctionnement et la gouvernance du Jardin, évolution du site en micro-ferme périurbaine multi-activité (en cours)

En 2019, conformément aux ambitions du projet Corcelles de créer des emplois utiles et respectueux de l’environnement, le jardin en permaculture devra générer suffisamment d’activité pour permettre l’embauche d’un jardinier. Ce jardinier ne sera pas un producteur, mais l’animateur d’un lieu de vie au Jardin. Penser le Jardin comme une activité économique mais aussi comme un lieu d’expérimentation de nouveaux rapports au jardinage, aux manières de produire et de consommer…, telle est l’ambition du groupe de travail « permaculture », en charge du projet.

  • Aménager les “placettes” du jardin et travailler sur l’esthétique du lieu (en cours, à partir de 2019)

Le jardin en permaculture doit être, au-delà d’un jardin productif, un lieu de détente et de bien-être, dans lequel la question esthétique a toute sa place. L’objectif ici est d’aménager des lieux à la fois agréables et favorables à la biodiversité (spirale aromatique, petits points d’eau, etc.

Groupe Aménagement du site 

Il réfléchit et met en oeuvre l’agencement général du lieu, la rénovation et l’aménagement d’espaces pédagogiques en éco-construction et respectueux de la biodiversité (référent Sophie Jolivet)

  • Réalisation d’un cadran solaire en pierres sèches (2016)

Premier “chantier participatif” du projet, le cadran solaire a été réalisé par des bénévoles volontaires, sous la direction d’une animatrice experte en constructions en pierre sèches. Le site de Corcelles a la particularité d’être parsemé de pierres plus ou moins plates et de formes variables. Ainsi les pierres dégagées lors de la création du jardin en permaculture ont été réinvesties dans cet équipement pédagogique destiné à être utilisées notamment lors d’animations astronomie/sciences. Chacun des participants au chantier a pu découvrir cette méthode de construction écologique et très locale. Une méridienne a été installée sur le bâtiment dédié aux activités scientifiques.

  • Réalisation d’un édicule dédié à l’eau (2017)

Pendant trois semaines, 20 jeunes volontaires de l’Association Burkinabée de Bourgogne, d’origine Burkinabée et Française, se sont retrouvés sur la base de Corcelles-les-Monts dans le cadre d’un échange culturel et d’un chantier solidaire. Leur projet, accompagné par une animatrice spécialisée en pierre sèche, consistait à concevoir et réaliser un édicule en pierre sèches dédié à l’eau, situé au centre du jardin. Cette « oeuvre » collective enrichi des pratiques et de la culture des différents intervenants, tient compte de la problématique de la rareté de l’eau au Burkinafaso comme à Corcelles-les-Monts !

  • Inventaire botanique et entomologique, enclos à orchidées, haies vives et prairies naturelles…

Le projet Corcelles s’inscrit dans une démarche de respect des espèces vivantes présentes sur le site. Aussi des experts de la SSNB et de la SED ont mené, avant le démarrage des chantiers en 2015, des études visant à mieux connaître l’existant. Dans tous les aménagements programmés par les équipes, la prise en compte de la biodiversité est une exigence automatique.

  • Installation de deux ruches (2017)

Après une mini-formation sur les insectes pollinisateurs et une concertation entre les membres présents, deux ruches ont été installées à proximité du verger, étroitement surveillées par une petite équipe d’apiculteurs amateurs. Il est également envisagé l’aménagement d’habitats favorisant les insectes pollinisateurs sauvages (tas de bois ou de sable, petits “hôtels à insectes…)

  • Installation de nichoirs (2018)

En partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux et dans le but de faire du site de Corcelles un refuge officiel LPO, des nichoirs ont été mis en place sur le site. L’étude des oiseaux est menée dans le cadre de l’Observatoire de la biodiversité (voir groupe activités)

  • Création d’une mare pédagogique (2018)

L’intérêt de cette mare est non seulement de développer la biodiversité mais aussi de permettre la découverte et l’observation de la faune et de la flore locale : plantes utiles à différents échelons de la chaîne alimentaire, insectes (libellules, notonectes, ranatres, dytiques…), grenouilles…. Entourée d’une barrière de bois pour plus de sécurité, elle est cependant accessible au plus grand nombre, y compris aux personnes à mobilité réduite. La mare est alimentée par l’eau de pluie, complétée par l’apport des eaux récupérées sur un bâtiment à proximité. L’intervention de l’homme sur la vie du milieu aquatique est limitée au strict minimum, ceci afin de permettre aux espèces sauvages de s’y développer librement, à proximité d’une zone naturelle (pas de poissons rouges).

  • Installation d’une éolienne (projet en prévision, à réaliser)

Le site de Corcelles est bien desservi par les vents. Aussi, dans le cadre d’une recherche d’autonomie énergétique sur le site, nous voudrions construire et installer une éolienne capable de générer de l’électricité.

  • Création d’une spirale aromatique en pierre sèche (en prévision, à réaliser)

La prochaine construction en pierre sèches du site sera une spirale aromatique, accueillant à la fois des plantes aromatiques (thym, sarriette, menthe, persil…), mais aussi des espèces sauvages auxiliaires du jardin (insectes, petits reptiles et mammifères, etc). Cette spirale pourra être construite dans le cadre de chantiers participatif ou d’un chantier solidaire d’été.

  • Rédaction d’une charte des usagers du site de Corcelles (en prévision, à réaliser)

La prise en compte de la biodiversité, la présence de nombreuses personnes individuelles ou en groupe, le développement des activités nous incitent à prendre nos responsabilités : afin de garantir le respect de tous, nous devons définir les règles communes d’utilisation du site (présence de véhicules, bruit, lumière, respect des espaces aménagés…)

  • Aménagements de sentiers et accès pour tous aux espaces et bâtiments (projet en cours, depuis 2016)

L’aménagement de voies de circulation est importante dans un objectif de respect de la faune et de la flore présente sur le site. De même, une réflexion sur l’aménagement des voies, des bordures, des accès aux bâtiments a été menée en concertation avec l’Association Handicap Valide Vivre Ensemble Solidaire afin de prendre en compte l’accès et la circulation de toutes les personnes susceptibles de venir sur le site de Corcelles, y compris celles en situation de handicap.

  • Création d’un sentier d’interprétation de la Transition écologique de la rue des Fleurs à Corcelles-les-Monts (projet en cours, depuis 2019)

Relier le centre-ville de Dijon en prenant en compte les acteurs de la Transition écologique à Dijon, tel est l’ambition de ce sentier d’interprétation pédestre.

  • Aménagement de l’entrée du site (incluant le parking) (projet en cours, depuis 2019)

L’entrée de la base de Loisir est actuellement peu mise en valeur, ce qui contribue à une mauvaise perception du lieu dès l’arrivée des visiteurs. Un groupe de travail spécifique devra réfléchir à un aménagement spécifique, nettoyer, replanter, etc.

Groupe Activités

Il propose des aménagements et des activités dans le domaine des sciences et de l’Astronomie, de la biodiversité, de la nature et du jardinage (référent Kevin Giraudin).

  • Depuis 2015, développement d’activités éducatives, culturelles et de loisirs sur le site, fondées sur l’expérimentation collective : formations en permaculture et apiculture, mini-camps de découverte de la nature, randonnées…
  • Création d’un parcours sensoriel (en cours depuis février 2018)

En partenariat avec l’IME Pep 21 et la Maison Phare, ce projet propose à tous les volontaires, pendant une journée par vacances scolaires, de développer des objets, équipements, etc pour le site de Corcelles, en lien avec les sens. Ont déjà été réalisés des instruments de musique et des panneaux signalétiques en braille pour le site de Corcelles. Une belle manière de se rencontrer, d’échanger, de faire des choses belles et utiles avec nos différences !

  • Création d’un observatoire de la biodiversité (sciences participatives) (en cours depuis 2018)

Depuis janvier 2018, l’équipe “Activités” propose d’observer l’évolution de la biodiversité sur le site de Corcelles, en lien avec des partenaires associatifs experts en connaissances sur les oiseaux, les insectes, les plantes… Pour nous, c’est un moyen de mieux connaître la biodiversité sur le site, mais aussi de mesurer les évolutions et l’influence des aménagements (jardin, murets en pierre sèche, haie…) réalisés sur le site, sur plusieurs années. Tout le monde peut participer, même les non connaisseurs.

  • Création de panneaux pédagogiques pour le verger Conservatoire (en cours, projet 2018)

Ces panneaux informeront les visiteurs, petits et grands, sur le fonctionnement d’un verger conduit de manière naturelle : quels espèces et variétés sont présentes ? Comment fonctionne le verger ? comment les espèces interagissent entre elles ? Comment pouvons-nous en prendre soin ?

Groupe Eco-construction

Il conçoit et réalise la rénovation des bâtiments en prenant en compte les méthodes de l’écoconstruction (référent Pierre Lambert)

  • Construction d’une maison éco-construite (en cours depuis 2015)

L’un des projets phare est de remplacer un actuel bâtiment en mauvais état et inutilisable par une construction écologique passive. Elle est destinée à accueillir une famille dont l’un des membres au moins est employé sur le site de Corcelles. Elle devrait également accueillir des jardiniers volontaires en séjour. Les plans ont été dressés, une maquette réalisée (2017), cependant ce projet exige des fonds et des savoir-faire que le groupe tente de réunir.

  • Aménagement d’une salle d’activités scientifiques en partenariat avec L’IME Sainte-Anne (projet en cours, à partir de septembre 2017)

Cette rénovation s’appuie sur la participation de jeunes accueillis à l’IME Sainte-Anne dans le cadre d’un chantier école, ouvert aux bénévoles de l’association Cercle Laïque afin de favoriser la mixité et l’insertion des personnes en situation de handicap. Les chantiers seront encadrés par des professionnels compétents. La rénovation intérieure comprend l’isolation, la mise en peinture, ainsi que la réalisation de 8 cloisons amovibles en palettes de récupération, permettant de conserver une souplesse dans l’aménagement intérieur. D’autres projets seront proposés aux jeunes sur le site de Corcelles : création d’œuvres éphémères, découverte de la biodiversité, réalisations d’instruments de musique naturelle…

  • Construction de toilettes sèches en éco-construction (en prévision, à réaliser)

Le développement d’activités sur le site nous encourage à repenser l’accueil de visiteurs et d’usagers, de plus en plus nombreux. S’il existe déjà des sanitaires traditionnels, nous souhaiterions gagner en cohérence et en souplesse d’usage (actuelles toilettes situées dans un bâtiment dont l’accès est limité) en réhabilitant un ancien local sanitaire, aujourd’hui inoccupé et partiellement délabré, en toilettes sèches. Le projet prend en compte la rénovation du bâtiment existant, la construction des espaces d’aisance, la conception et l’installation de composteurs adaptés, ainsi que la (re)mise en service des arrivées d’eau pour le lavage des mains.

Groupe financement

Il recherche des mécènes et des partenaires afin de réaliser les projets des groupes de travail (référent Michel Bourgeois)

  • Campagne de financement participative (2016-2017)

Cette campagne portant essentiellement sur la création du Jardin en Permaculture a permis le recueil de plus de 5000 euros, de quoi démarrer la création du Jardin par le groupe Permaculture (voir plus bas)

  • Recherche de mécénat, appels à projets…(en cours)

Depuis 2015, le groupe essaie de mobiliser en local et en national des collectivités, associations, fondations, entreprises… susceptibles d’apporter leur contribution au projet. En 2017, plus de 8000 euros ont ainsi pu être recueillis (Archipel des Utopies, Nature et Découverte, Léa Nature, J’agis pour la Nature), sans compter les très nombreuses contributions en compétences (architecte, graphiste, horticulteur, animateur, etc.) et en nature apportées par les sympathisants et contributeurs.

  • Mur des contributeurs (en projet, non réalisé)

Afin de mesurer et valoriser le caractère coopératif de ce beau projet Corcelles, auquel beaucoup de “petites” mains contribuent, il est envisagé une restitution artistique appelée “mur des contributeurs”, mais qui pourrait prendre une tout autre forme (un arbre ?), selon les envies et les idées des contributeurs.

Groupe Mobilisation citoyenne

Il fait connaître le projet (communication), organise des événements de soutien ou de mobilisation.

  • Création des outils de communication du projets

Plaquette de présentation et plan du site sont bien utiles pour faire connaître le projet. Ils ont été conçus de manière coopérative et mis en forme par une graphiste professionnelle (Tout feu tout flamme). Une partie de l’impression a bénéficié d’un mécenat en nature (ICO, AVS Communication).

  • Organisation de LA PELLE FESTIVAL (tous les ans le week-end proche du 18 juin)

D’abord intitulée “fête de la Pelle” en 2016 lors de sa première édition, ce moment festif a été conçu, au départ, pour faire connaître le projet Corcelles et réunir les contributeurs. En 2018, LA PELLE Festival a l’ambition de devenir un véritable festival convivial et festif capable de refléter le dynamisme du Cercle Laïque Dijonnais dans son ensemble (activités et projets tant rue des fleurs qu’à Corcelles). Tous les contributeurs du projet Corcelles sont invités contribuer à cet évènement phare de l’année pour la visibilité du projet.